De retour au Passé – 15ème  Partie : Ma Prière

Viviane Freitas

  • 20
  • Oct
  • 2015

De retour au Passé – 15ème Partie : Ma Prière

  • 20
  • Oct
  • 2015

À travers de mon intimité avec Dieu, fur et à mesure, j’ai découvert mes droits. De cette façon, j’ai exigeais la réponse de Dieu de ce que j’avais le droit, promit sur Sa Parole.

Je voulais que mon père investisse pour enseigner Julio. Mon père n’avait pas de disponibilité pour Julio. Etant donné que Julio arrivait très tard le soir et sortait le matin. En effet, je n’acceptais, parce que je « regardais » la bénédiction que mon père avait pour nous transmettre. 

Je commençais à prier Dieu: «  Mon Dieu, prête attention. J’habite à une heurte demie de distance de l’église. Je suis dans la maison de mes parents, si je suis là, je veux ma bénédiction que mon père a pour transmettre à Julio. Mais, je ne reçoit aucune bénédiction. Mon père n’enseigne pas Julio! Alors, de cette façon, je préfère que le Seigneur nous retire d’ici. Si je ne mérite pas recevoir la bénédiction, alors je n’accepte pas de bénéficier des avantages. » 

Quelles avantages avais-je?

J’avais l’avantage d’avoir une femme de ménage, qui cuisinez et faisait le ménage de toute la maison, car elle travaillait pour ma mère. J’avais cette avantage, car si je ne faisait pas de ménage ou du repassage, elle le faisait. Je n’avais pas de dépenses avec les charges de la maison. 

«  Je ne veux pas cela! Je ne cherche pas des bénéfices personnelles. » Il y avait une plage à proximité de la maison, mais même ainsi je n’avais jamais y mit les pieds dans cette plage, ni une seule fois! Depuis le jour où j’ai été baptisé du Saint Esprit, je n’avais pas dans mon esprit les choses personnelles. «  Seigneur, tu le sait! Je veux ta bénédiction.» 

«  Si nous n’apprendrons rien dans la maison de mon père, alors envoi-nous vers l’extérieur, car je sais que je vivrai une vie de sacrifice. Je devrai cuisiner, laver, repasser, et faire tout le reste, mais je sais que je vais gagner, parce que je serai en sacrifice. » 

 Mes parents n’ont jamais su de mon insatisfaction; je ne leur ai jamais parlé. Tout ce qu’ils savent c’est de ce qui naturellement était visible. C’était entre moi et Dieu. Ni même Julio, n’était pas au courant de cette prière et clameur. La question n’était pas d’être à côté de mes parents, mais la bénédiction que je cherchais avec « bec et ongles ».  

Celui-ci, était mon objectif à l’époque. Je pleurais pour lui. J’ai même « envié » les personnes qui vivaient au-dessus du cinéma Million Dollar. Il est incroyable, ce local était plein de souris. Je ne m’importais pas pour cette endroit humble, je voulais être proche de ce qui pouvait nous enseigner. 

Je ne peux pas dire que mes parents ne m’enseignaient pas, mais il nous manquait ce moment où mon père instruirait Julio, de ce qu’il devrait faire, comme un père qui enseigne son fils. Il y a-eu ce moment? Oui, il y a eu, lors des réunions de pasteurs. Mais lorsque tous les deux étaient à la maison, non. Et c’était cela que je cherchais à chaque instant.  

Mon père, de son côté, avait son esprit focalisé sur le développement de l’oeuvre de Dieu. Tant de responsabilité. 

Depuis que je me «  connais », je vois mon père sans investir cesse son temps dans l’oeuvre de Dieu. Que ce soit à l’église, les messages amis des émissions de radio, à la télévision, et sans se lasser, dans l’écrite. 

Mais ceci ne pourrait pas être en dehors! Le fait de voir mon père être utiliser puissamment par Dieu pour sauver des âmes, ne pouvait pas limiter ma foi. La bénédiction devait arriver jusqu’à moi. Je ne voulais pas seulement servir à Dieu avec ce que je pouvais dédier, mais je voulais au-delà de ce que je savais expliquer. Quelque chose qui me ferait être une «  source d’eau vive ». 

Julio a toujours était, depuis le début de l’oeuvre, un pasteur rempli de crainte. Ses réunions avait de l’Esprit. Mais je voulais surement au-delà pour lui, et pour moi.

Cette prière réellement a été efficace. Nous sommes restés quelques temps en Californie et puis nous avons été envoyé au Texas. 

Série: De retour au passé

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

8 comentários

  1. Cette soif est l’une des plus belle parfois douloureuse Mais c’est une bonne expérience pour voir à quel point on veut plus de Dieu

    Voyez plus
  2. C’est fou que je tombe sur ce message car c’est exactement ce que je vis depuis quelques temps ! Dieu me donne beaucoup de bénédictions, de grandes bénédictions, jusqu’à présent Il m’a utilisé d’une manière prodigieuse au-delà de ce que je lui ai demandé. On peut se dire que je n’ai pas à me plaindre mais cela ne me suffit pas. Ce que je souhaite ce ne sont pas seulement les bénédictions, oui je Lui en suis reconnaissante mais je veux ETRE la bénédiction. Je veux être cette source d’eau vive. Je me trouvais presque ingrate de penser comme cela mais grâce à ce message, je comprends au contraire que Dieu me fait passer à une étape supérieure. Je ne sais pas ce qu’Il me réserve mais je sais que ce sera énorme, je Lui fais confiance.

    Voyez plus
1 2