De Retour au Passé – 60ème Partie

Viviane Freitas

  • 8
  • Nov
  • 2016

De Retour au Passé – 60ème Partie

  • 8
  • Nov
  • 2016

La décision n’était pas quelque chose d’apparent ni de temporaire. C’était quelque chose que je devais atteindre.

Le temps n’importait pas, le but était de chercher et de trouver l’accomplissement dans ma vie.

Et quel accomplissement ?
La Parole de Dieu devait être existante dans ma vie.

Au fur et à mesure que j’allais à l’église prier très tôt, le matin, j’avais une force à l’intérieur de moi qui n’était pas la mienne, mais qui était donnée par la foi que je portais en moi. Les choses se sont améliorées au fil des jours, mais n’avaient pas un changement total. Mais ce n’est pas pour autant que je désistais. Au contraire, je restais attentive aux choses qui arrivaient autour de moi.

Les personnes que j’avais la chance d’évangéliser, me cherchaient pour parler de leurs problèmes. Et moi, avec joie, je leur donnais tout de moi et je les orientais. Elles voyaient quelque chose de différent en moi, cela était clair. Mais à mes yeux, ce n’était pas suffisant. Ce que je voulais réellement était une réponse. Les améliorations ne servaient à rien, parce que la foi intelligente ne cherche pas des émotions pour sentir, mais des réponses.

Je continuais mon propos sans cesser. Jusqu’à ce qu’il y eût la nouvelle que nous allions être transférés. Mais nous devions attendre 3 mois. Je n’avais jamais su ainsi, avec autant d’avance, un déménagement dans un autre pays.

Au début, j’ai reçu avec joie le déménagement, mais après je suis revenue à la «réalité»: le temps que j’avais passé en Espagne, n’avait apporté aucune vie, aucune réponse. Et cette douleur augmentait le long de l’attente du transfert vers un autre pays.

J’ai dit très franchement à l’épouse qui allait rester à ma place: «Patricia, s’il vous plaît, prenez soin des épouses, parce que je n’ai pas donné ce que je devais donner.» Et elle, sans rien comprendre m’a dit: «Mais non, Mme Viviane? Comment cela?»

En réalité, elle avait écouté des messages merveilleux. Attention. Mais tous d’une manière sans vie. Ce que j’aurai voulu voir était un changement, une transformation et gagner réellement des âmes. Et cela n’est pas simplement amener une personne à l’église, mais l’amener à avoir un compromis sérieux avec Dieu. En plus d’apporter de la crainte. Et que celle-ci se multiplie en tant d’autres.

J’avais mal et lorsque j’ai fait ma dernière réunion avec les épouses, à un moment donné, j’ai pleuré lorsque j’ai dit que j’allais partir. Et elles aussi. La douleur était une vertu de la «dette» que je laissais derrière, sans aucune chance de pouvoir faire le meilleur.

Dans le fond, nous étions une famille. Nous nous entendions très bien, nous nous divertissions. C’est pour cela que Patricia n’arrivait pas à comprendre, au-delà de ce que ses yeux voyaient, que tout était si bien. Mais ce que je voulais c’était la foi vivante, des vies totalement remises. Pas simplement pour faire du bien au prochain, mais à travers la proximité avec Dieu, des résultats et par conséquent, des disciples.

Je n’étais pas à la recherche de personnes pour remplir l’église. Je n’étais pas à la recherche du fait que d’autres voient mon travail. C’était quelque chose entre moi et Dieu. Je voulais cela parce que je voulais apporter une offrande entre mes mains. Et je voulais que Dieu L’accepte. Je voulais Le servir. Lui plaire.

Série: De retour au passé

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

6 comentários

  1. Merci Madame pour ce témoignage. Il m’a vraiment parlé. Je dois exiger de moi par rapport à l’œuvre de Dieu.

    Voyez plus
  2. Bonsoir Mme Vivi,
    Merci de partager vos expériences avec nous. Cela m’encourage de me donner encore plus à Dieu, de le servir plus. Tout ce que nous faisons pour Dieu, cela exige de nous une transformation totale. Nous transmettons la vie qui est en nous, la vie de Christ.

    Voyez plus
  3. Merci beaucoup pour ce poste car il y a tellement de choses qui en découlent et qui sont allier a une même raison qui est la FOI intelligente pour servir DIEU cela m’aide à comprendre encore plus le cheminement de la vie spirituelle de la développer car vous expliquer la lutte que vous avez mené pour obtenir une réponse tous en étant en train de servir reniant la propre douleur de votre interieur sachant que vous auriez pu faire plus et en même temps vous rester humble grace au SAINT ESPRIT pour le reconnaître démontrant que cette force qui est la FOI lorsqu’elle Est valorisée nous dispose à DIEU mais le permet de nous modeler pour porter le résultat que nous attendons ….

    Voyez plus
  4. C’est un rêve merveilleux…

    Voyez plus
  5. J’ai oublié de dire que je suis madame Lucie du CAU de Cergy France

    Voyez plus
  6. Bonjour madame Viviane.
    J’ai l’impression de me voir dans votre message. J’ai ce problème avec ma fille, qui après 2 ans et demis vient enfin à l’église, mais je souhaite plus. Je voudrais lui transmettre cette amour infini de Dieu. Je voudrais qu’elle puisse goûter à cette plénitude d’être dans les bras de Dieu! Mais je persévère dans mes propos et mes prières. Et même si des fois j’ai des moments de grandes tristesse, je continue à implorer mon Dieu pour ma fille et je refuse de tomber dans les sentiments !

    Voyez plus