De retour au Passé – 9ème  partie

Viviane Freitas

  • 1
  • Sep
  • 2015

De retour au Passé – 9ème partie

  • 1
  • Sep
  • 2015

Je suis restée en Afrique du Sud, seulement 1 an et demi. C’était un pays où j’ai commencé à voir d’autres erreurs, concernant à ce qui était à l’intérieur de moi, au-delà de la jalousie que j’avais trouvé au Portugal.

J’ai été à Johannesburg 2 fois et également à Cape Town, donc 1 an et demi en tout dans le pays.

Dès le début de mon arrivée en Afrique du Sud, il a surgi l’une des choses les plus difficiles à gérer, qui est devenu des racines profondes. Grâce à un commentaire qu’une épouse a fait, en disant: « ah, votre maman aime plus votre sœur que vous. Elle est tellement plus proche de votre soeur! » Le commentaire était quelque chose de ce genre, lié à moi et ma sœur.

En entendant ces mots, il semblait qu’on m’avait donné un coup de feu dans mon coeur. Je suis restée désespérément triste. Mon expression a changé et je suis allée dans la chambre pleurer. Autant plus je pleurais, rien ne se passait pour résoudre ce trou à l’intérieur de moi. Les paroles de cette épouse sonnaient tellement vrai, en fait, quand mes yeux regardaient autour, je voyais la scène de joie de ma mère; la façon dont elle parlait à Cris, elle s’emboitait plus qu’avec moi.

Ces mots ont créés des racines! Je n’avais jamais entendu quelqu’un, dans ma vie, prononcer quelque chose comme ça. J’ai cru dans les mots de cette épouse. Ces mots ont ouvert mes yeux pour le mal.

Cette nuit-là, Julio me demandé, qu’est-ce qui n’allait pas avec moi, car j’étais si triste. Je l’ai dit ce que l’épouse m’avait dit. Et il a dit que je devrais en parler avec mes parents.

Et effectivement, je suis allée dans leur chambre, pendant la nuit, j’ai frappé à la porte et je suis allée me confier. En entrant, j’étais en larmes. Et très inquiets, ils m’ont demandé: « Qu’est-il arrivé? »

Lorsqu’ils m’ont demandé, j’ai dit: « Papa, maman, est-ce que vous aimez plus Cris que moi? »

Ils ont été surpris par cette question et par la façon dont j’ai demandé déterminer à me défouler et parler.

Ils ont répondu: « Non, ma fille. Nous aimons les deux de la même façon … » Et j’ai dit: « Parce qu’une épouse, m’a dit que maman aime plus Cris qu’à moi! »

Immédiatement, mon père furieux, a demandé: «Qui vous a dit cela? Dis-nous

Je leur ai dit qui c’était. Il a réprimandé cette pensée sale qui est venue à ma tête, qui était mauvaise.

Incroyable, je n’avais jamais vu de cette façon, mais lorsque je l’ai entendu, j’ai commencé à croire et à remarquer qu’effectivement tout semblait vraiment être vrai comme elle me l’avait dit.

Le lendemain, mon père a réprimandé cette épouse là.

Et en fait, ma mère et mon père étaient tous les deux heureux avec l’arrivée de Cris. C’était la première fois que toute la famille était réunie après le mariage de leur deux filles.
Mes parents avaient déjà vécus avec moi, mais c’était la première fois que Cris habitait avec nous.

C’était normal après des mois, une certaine joie et des expressions envers elle. La nostalgie était grande.

Par la suite, cette impression que j’avais était passée.

Le diable est doué. Il sait que tout dépend de la façon dont nous regardons la situation. Parfois, nous ne regardons pas, mais il utilise des personnes afin qu’elles puissent apporter des paroles de mort, justement pour que nous ayons de mauvais yeux et nous éloigner de la lumière.

« L’oeil est la lampe du corps. Si ton oeil est en bon état, tout ton corps sera éclairé; mais si ton oeil est en mauvais état, tout ton corps sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes ces ténèbres! »   (Matthieu 6: 22-23)

Et devant une telle situation, comme celle-ci, cela sera bien visible à qui je donne priorité: à la Parole de Dieu ou aux mots de cette épouse.

Série: De retour au passé

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

20 comentários

  1. Bonjour, Madame

    Je suis en train de passer par la au groupe jeune, j’ai eu l’impression que depuis quelques temps tout le monde me repoussait et que personne ne voulais entendre mes idées parce que je suis la plus jeune. Je me suis retrouvé en conflit avec d’autres filles et même avec une ouvrière, car à chaque fois elles refutaient mes idées et je restais frustré (cette ouvrière c’est ma responsable) je voulais apprendre donc je posais des questions, mais même ainsi je prenais mal tout ce qu’elle me disais, je me sentais rabaisser. Et puis la cousine de cette ouvrière qui à le même âge que moi essayais de me rassuré en me disant que non peut être mes idées ne sont pas bonnes mais quelle en est certaine l’ouvrière n’a rien contre moi.. Malgré cela je voyais pas les choses ainsi.Je suis resté toute la journée à bouder et ça n’a rien résolu. En revanche, ce poste répond à la questions que je me posais au fond de mo, i je crois avoir compris comment résoudre mon problème merci.

    Voyez plus
  2. Buenos días sra Viviane
    Es muy importante qué yo cuide de mi salvación, y no dar odio a las palabras negativas, poner todo mi confianza en Dios.

    Voyez plus
1 2 3 4