De retour au Passé – 41ème Partie

Viviane Freitas

  • 23
  • Mai
  • 2016

De retour au Passé – 41ème Partie

  • 23
  • Mai
  • 2016

À cette époque la foi coulait dans mes veines. Les luttes passées ont fait «circuler le sang dans mes veines». J’étais différente. Lorsque vous découvrez la façon d’utiliser la foi, c’est fini!

Lorsque vous permettez qu’il existe à l’intérieur de vous l’utilisation de la foi intelligente dans les luttes, elle active la foi intrépide.

Je ne pouvais plus me conformer aux choses naturelles.

Et cette certitude qui vient de la foi, était quelque chose donnée par Dieu. Parce qu’elle me stimulait devant les difficultés, pour faire ce qui n’existait pas.

Alors j’«allais de l’avant». Je voulais toujours être impliquée dans quelque chose dans l’œuvre. Mon être, ne se conformait pas à être quelqu’un qui jouait seulement son rôle naturel. Je voulais faire exister ce qui n’existait pas. Et pour cela, je devais exercer.

Et comme j’étais à la «chasse» de faire quelque chose arriver, je remarquais chaque situation autour de moi. Et je comprenais des choses, qui apparemment étaient normales. Mais qui n’était pas en accord avec ma foi.

Comment cela?

La manière dont les personnes voyaient les choses et acceptaient la façon dont elles étaient, ne faisant rien à ce sujet, provoquait en moi une grande révolte!

Cela me donnait la force de lutter pour les rendre conscientes.

Je me demandais:

Comment est ce qu’une personne qui a le Saint-Esprit, laisse les choses se passer devant ses yeux et rester indifférente, comme si cela était normal? Où est l’Esprit de Dieu en cela? Et le Pouvoir?

Je n’arrivais pas à accepter le fait d’avoir seulement conscience de ce qui est écrit dans la Bible et je ne vois pas l’accomplissement de cela de nos jours. Ma vie devait refléter cette Parole.

En tant que responsable d’un groupe d’épouses, je ne pouvais pas les voir de la même manière, comme le monde fait avec la religion.

Alors je travaillais de manière incisive avec elles. Je parlais fortement de la foi. J’avais toujours des messages pour les réveiller de l’accommodation. Cela ne leur plaisait certainement pas, parce que cela incommode.

Julio, de l’autre côté, travaillait avec les pasteurs.

Nous faisions des veillées, nous priions à minuit contre toutes les principautés et autorités.

Et nous voyions la force de notre clameur faire la différence dans l’église. Cependant nous avions encore beaucoup de choses à travailler.

Il y avait de la force et de la disposition en nous pour travailler. Mais aussi la joie dans notre être de faire ce pourquoi nous avions été appelés à faire.

Série: De retour au passé

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

4 comentários

  1. Comment avoir en moi l’Esprit de Dieu et ne pas avoir une vie de Grandeur ? C’est ce qui brûle mon intérieur en ce moment. Car il est hors de question de continuer de <> si l’Esprit de la Vie est en moi.
    La foi oui, mais avec les oeuvres elle a plus d’efficacité.

    Voyez plus
  2. Par la Foi nous pouvons tous car elle nous emmène a être agréable devant DIEU.

    Voyez plus
  3. Madame Viviane, vous avez vraiment réveillé ma foi… Moi aussi j’ai des pensées comme cela mais je pensais que je suis en train de juger les autres. Maintenant que vous m’avez rassuré, je vais demander la sagesse à Dieu pour aider celles qui veulent sortir de l’accommodation.

    Voyez plus
    1. Oui c’est vrai que je ne peut pas être accommodée et ne pas voir ce qui est écrit dans la bible s’accomplir dans ma vie ! Alors je vais assumer ma foi et la mettre en action !!!! La foi sans les actes est morte ! Merci madame pour vos messages qui me secouent et me réveillent quand il le faut !

      Voyez plus