De retour au Passé – 19ème  partie

Viviane Freitas

  • 24
  • Nov
  • 2015

De retour au Passé – 19ème partie

  • 24
  • Nov
  • 2015

En Californie, les jours étaient généralement ensoleillés. Là où nous habitions, la vue était une raison pour que le ciel et la mer «parlent» avec nous. En fin d’après-midi, le ciel tournait, normalement, au rouge. La vue était merveilleuse. Les nuits étaient bien étoilées. Un très beau décor pour celui qui veut rester connecté à Dieu.

En haut de la montagne et loin de tout, comme je l’ai dit dans les Journaux précédents, j’attendais l’arrivée de mon amour, à l’aube. Puisque j’étais encore une très jeune mariée, mon mari n’opinait pas quand il faisait des heures supplémentaires à la radio.

Alors qu’il tardait à arriver, j’étais sans aucune nouvelle, mon cœur battait fort de peur qu’il ne lui soit arrivé un accident.

Pour sa part, mon mari cherchait toujours à aller au-delà dans son travail dans l’Œuvre de Dieu. Je ne l’ai jamais vu attendre une idée. Il cherchait des idées, il avait toujours des inspirations et à la radio, il aimait faire des heures supplémentaires.

Cela me faisait tellement peur. Peur qu’il soit victime d’un accident de voiture. Bien des fois, il me disait qu’il mettait le son très fort dans la voiture pour rester éveillé.

Avant l’heure de son arrivée, j’avais mon moment avec Dieu. J’écoutais les cassettes audio de mon père, le «Message Ami». Je lisais la Bible. J’avais mes moments uniques avec Dieu. Mais quand arrivait l’épreuve où je devais me confiante, que tout était sous contrôle, je manifestais une certaine anxiété.

Quand Julio arrivait, il ne voulait pas manger.
Je ne sais pas, mais cette distance m’a appris à toujours ressentir le manque de mon mari. Et à être «accrochée» à lui.

Bon, vous voyez ce couple qui était avec nous et qui avait une petite fille adoptée? Ils ne sont pas sortis de l’église, mais ils ont été transférés dans une autre église. Dans l’autre Journal, on pouvait comprendre qu’ils étaient sortis de l’église, mais ce n’est pas ce qui est arrivé. Nous sommes restés éloignés, car ils sont allés dans une église très loin de la nôtre. Et nous nous voyions seulement lors des réunions de pasteurs.

Quelques mois plus tard, un jour, soudainement, ce qui était caché à l’intérieur de ce « pasteur » a été exposé et il a été découvert qu’il était tombé amoureux d’une autre femme de l’église. La direction de l’église a pris les mesures nécessaires pour corriger ce pasteur. Le cas a été exposé à tous les pasteurs et épouses de pasteurs.

Dans le prochain Journal, j’aborderai ce qui pour moi est resté marqué.
Car il n’y a rien de caché qui ne soit révélé. Chacun de nous allons rendre compte de ce que nous décidons dans cette vie.

Série: De retour au passé

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

4 comentários

  1. Ha ça !! Oui avec Dieu nous ne pouvons faire rien en cachette car il est en tout lieu , il sait tout et connaît tout alors pourquoi agir dans la cachette ?

    Voyez plus
  2. Rien ne peu être devant Diue caché c’est pour cela être toujours transparente devant lui est pour moi une chose importante dans ma communion avec Lui

    Voyez plus
  3. Wouaou c’est très fort,
    Hâte de lire la suite

    Voyez plus
  4. Incroyable mais vrai!
    Que Dieu soit glorifier dans votre vie pour tous ces témoignages. Merci Madame!

    Voyez plus