Comment allez-vous jusqu’à Dieu?

Viviane Freitas

  • 1
  • Avr
  • 2019

Comment allez-vous jusqu’à Dieu?

  • 1
  • Avr
  • 2019

Vous allez à l’église chaque semaine, vous accomplissez vos vœux, dîmes et offrandes. Vous êtes assidue dans la maison de Dieu ou, tout du moins, vous cherchez à y aller les jours dont vous avez besoin.
Et lorsque vous observez tout ce que vous êtes en train de faire, vous pensez que vous excellez. Cela parce que, en prêtant attention à vos œuvres, vous êtes efficace, obéissante, active…
Mais comment vous présentez-vous à Dieu?

Lorsque vous êtes focalisée sur ce que vous faites, sur ce que vous pensez de vous-même, vous n’arrivez pas à voir les nécessités de votre propre âme. Vous dites toujours aux autres que votre salut est la chose la plus importante que vous avez, cependant, vous ne démontrez pas avoir besoin du Sauveur, vous ne vous voyez pas nécessiteuse de Lui, au contraire, vous vous voyez seulement comme la personne qui peut être utile à l’Œuvre de Dieu: celle qui, si elle cesse de faire quelque chose, c’est l’Œuvre de Dieu qui va sentir l’absence de ses services.

La question que tout le monde se pose est: comment, donc, arrivez-vous à Dieu? Comment vous présentez-vous à Lui?

Vous parlez avec Dieu, mais vos paroles ressemblent plus à un discours répétitif qu’à ce que vous voulez vraiment dire. Il semble que vous dites seulement ce que vous avez déjà appris ou vous utilisez une prière systématique – et vous priez très vite, sans raisonner et sans prêter attention à ce que vous dites à Dieu.
Vous entrez à l’église, vous sentez cette émotion, vous pleurez en parlant avec Dieu… Et vous vous sentez mieux quelques instants. Mais le résultat définitif, qui est bon, n’est pas là.
Comment êtes-vous en train de traiter Dieu de cette façon?
Tout doucement, vous permettez que l’incrédulité fasse partie de votre être et vous cessez de prendre soin de ce qui est le plus important dans votre vie – votre âme.
Dans le prochain post, je vais parler de qui Jésus invite à venir jusqu’à Lui.

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2 comentários

  1. Merci Madame,
    À travers cet article je comprend encore que faire oiur faire ne sert à rien. Cela me pousse à l’analyser attentivement et recommencer à faire les choses selon ce qui est demandé par Dieu.

    Voyez plus
  2. Amen, ce n’est pas ce que je fais qui est important mais qui je suis.
    Je dois arrêter de penser en étant « quelque chose, quelque part » mon salut est assuré et qu’automatiquement mon âme est bien. Je peux courir le risque de ne pas être reconnu à mon dernier jour :(.
    Qu’elle est ma nécessité ? ah ! si je ne suis pas ceci, je ne suis pas bien ou il y a un problème, cette illusion vient de l’homme (moi) et ce n’est pas La Vérité.
    Je veux Sa Vérité pour ma vie pas ce que je pense être « bon » pour moi.

    Voyez plus