SERVIR (4ème Partie)

Viviane Freitas

  • 7
  • Juil
  • 2016

SERVIR (4ème Partie)

  • 7
  • Juil
  • 2016

Si vous avez suivi l’article précèdent, nous parlions de comment notre louange, notre prière et notre manière de nous présenter devant Dieu, en dit long à notre sujet. D’ailleurs, cela exprime véritablement qui nous sommes devant Lui et la qualité de notre foi.

Souvent, le problème n’est pas le manque de prière, mais de sensibilité spirituelle (tag thème), qui ne permet pas à la personne de discerner son propre état.

Et pourquoi?

Justement parce qu’elle a cessé de regarder ses conflits intérieurs, comme l’anxiété, l’insécurité , la peur , l’impulsivité, etc. comme quelque chose de grave (péché). Ces conflits sont ceux qui vous caractérisent, ils font déjà partis de votre nature. Des situations qui sont constantes dans votre vie, qui persistent dans votre intérieur.
Tant que vous tolérez votre problème et que vous ne le voyez pas comme une de vos responsabilités, vous n’allez jamais changer et vous ne verrez pas la nécessité de provoquer ce changement. Et cela va aussi engendrer des problèmes dans vos relations, parce que ces sentiments vous rendent impulsive, vous font dire ce que vous ne devez pas, agir de manière erronée, etc.
C’est à cause de ce manque de vigilance, que vous percevez l’erreur que vous avez commise seulement si quelqu’un vous le dit ou lorsque vous cueillez les conséquences de vos actions.
C’est ainsi parce que vous avez toujours l’esprit occupé par d’autres choses, qui vous distraient de votre propre nécessité.

Vous ne cherchez pas Dieu parce que vous reconnaissez que vous avez besoin de Lui, mais simplement par gratitude… Vous vivez en accord avec ce qui arrive à travers votre remise aux autres, comme le résultat d’un accueil, d’un suivi, d’une réunion, d’une prière que vous avez faite pour un membre de votre famille et celui-ci s’est amélioré, votre guérison… Enfin, quelque chose qui est toujours en rapport avec le POUVOIR de Dieu, mais pas avec le fait de résoudre quelque chose qui concerne votre for intérieur.

Mon amie, maintenant comprenez-vous la raison pour laquelle, indépendamment d’être même une «bonne personne», vous n’arrivez pas à servir totalement?

Je n’ai jamais eu de problèmes avec qui que ce soit autour de moi, les épouses de pasteurs inclues.

Je les suivais une par une, nous commémorions les anniversaires, je leur donnais des cadeaux, je leur apprenais à se maquiller, j’en prenais soin, je transmettais la partie spirituelle, enfin, tout ce que je recevais, je leur donnais! J’étais «sympa», divertissante, conviviale, je nettoyais, j’organisais, je faisais des bazars pour acheter les choses pour l’Église, etc. Et cette lutte nous faisait toutes être unies, participatives… Nous n’avions pas de problème.
Mais même ainsi, j’avais une «dette» envers elles? Et pourquoi? Parce que je ne répondais pas à leurs besoins intérieurs. Ce qui est le fait de servir! Même en réalisant une réunion, en transmettant des messages très forts, il n’y avait pas de «sang»! Enfin, il n’y avait pas de résultat au plus profond d’elles, parce que moi-même je n’avais pas encore atteint ces résultats à l’intérieur de moi.

C’est lorsque j’ai affronté mes «géants», que Dieu m’a fait voir ma réalité et que je suis entrée dans une nouvelle phase. Tout est devenu nouveau pour moi, de l’intérieur vers l’extérieur.

Suite la semaine prochaine…

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2 comentários

  1. bonjour madame ce message parle de moi merci je vais bien regardé dans mon intérieur expulser touts ce qui n’est pas de DIEU

    Voyez plus
  2. Bonjour Madame, ce message m’a encore énormément parlé. Et je vais encore regarder dans mon intérieur pour chasser tout ce qui n’est pas de Dieu en moi afin de mieux servir pour la gloire de Dieu.

    Voyez plus