QU’EST-CE QUE VOUS AIMEZ LE PLUS FAIRE? (5ème partie)

Viviane Freitas

  • 21
  • Avr
  • 2016

QU’EST-CE QUE VOUS AIMEZ LE PLUS FAIRE? (5ème partie)

  • 21
  • Avr
  • 2016

Dans l’article de la semaine dernière, nous avons parlé de la dépendance exclusive de Dieu. Et pourquoi devons-nous développer cette communion?

Parce que lorsque Dieu parle, c’est la chose la plus belle qui existe; je me mets à ma place. Et cela ne me fait pas me sentir humiliée, inférieure. Je n’ai pas besoin de l’affirmation des autres; je n’ai pas besoin de me mettre en évidence pour que tout le monde voit… Il me donne une assurance incomparable! Pas sous forme de «pouvoir», mais de conscience d’à quel point j’ai besoin de dépendre de Lui, comme un «petit bébé» dans les bras de sa mère.

C’est lorsque je me vois imparfaite et que je reconnais à quel point j’ai besoin d’être proche de Lui.

C’est pour cela que ce qui est «beau», ce n’est pas d’avoir le «pouvoir», de savoir faire quelque chose, d’être populaire, d’avoir plusieurs amies, d’être transférée dans un plus grand endroit, d’avoir des responsabilités en plus, etc. Ce n’est pas cela le merveilleux… Ce qui est merveilleux, c’est de voir Dieu de mes yeux et qu’Il parle avec moi!

Par exemple, ce que je considère le plus beau chez mes enfants, c’est lorsqu’ils sont humbles. C’est ainsi que je les apprécie, j’ai envie d’être proche d’eux, cela me fait plaisir d’être en leur compagnie. Cependant lorsque qu’ils se sentent sûrs d’eux, cette indépendance les rend distants… Ils deviennent plus froids, parce qu’ils ont déjà, supposément, ce dont ils ont besoin. C’est ce qui arrive avec celui qui n’est pas dépendant de Dieu. Il reste loin de Lui, il n’a plus de relation avec Dieu et il n’est même pas sensible à Sa voix.

Tout ce que vous écoutez c’est ce que les autres vous disent. Et cela est très triste! Pour que Dieu communique avec une personne, Il a besoin d’utiliser les autres, car vous êtes incapable d’être sensible à Sa voix. Vous n’arrivez pas à voir qui vous êtes.

Dieu nous a donné la condition d’être proche de Lui, mais c’est à nous de choisir de L’écouter et de répondre à Sa voix.

Par exemple, Dieu a permis que je sois dans l’embarras, que j’aie des difficultés, que je ne sache pas gérer une nouvelle situation, etc. et a permis cela pour que je me tourne vers Lui et que je reste dans Sa dépendance totale. Mais qu’elle est l’attitude de la personne qui pense avoir le «pouvoir» ou qui est continuellement en train de recevoir celui des autres?

Distante; elle ne participe pas; comme elle se sent sûre d’elle-même, elle parle et fait tout avec autonomie… Et elle assume que tout va bien!
De cette manière, elle finit par être distante de son mari, de sa famille, elle ne sert pas son prochain et elle devient intolérante envers les gens, parce qu’elle se sent puissante! Elle pense que la manière dont elle gère sa vie et la «beauté» de ce qu’elle aime le plus, lui donne l’assurance dont elle a besoin. Elle pense que la position ou la responsabilité lui garantissent quelque chose.

Si nous agissons de cette façon, nous nous comparons à cette église «pauvre» dont le livre de l’Apocalypse fait référence:
«Parce que tu dis: Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu… » (Apocalypse 3:17)

Parce que nous toutes, sans exception, peu importe à quel point nous développons ou non, nous avons besoin de Dieu!

Et lorsque nous regardons vers les «filles des hommes» qui sont belles, c’est parce que nous ne regardons pas l’Autel, mais vers nous-mêmes, considérant notre orgueil et notre égoïsme.

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

14 comentários

  1. C’est trop fort
     » Ce qui est merveilleux, c’est de voir Dieu de mes yeux et qu’Il parle avec moi »
    Merci madame
    Cette semaine même j’ai vécu plusieurs situations « qui confirme cet article »
    Oui c’est vraiment ça rester dans la dépendance de Dieu
    Car à vrai dire Il n’y a rien de meilleur que lorsque Dieu parle directement avec nous même. C’est ça avoir une communion avec Dieu.

    Voyez plus
  2. Cet article est très fort. Notre communion avec Dieu vaut mieux que toute les positions que l’on peut avoir à l’église. Pour que Dieu puisse compter sur nous, nous devons Lui prouver cela. Nous devons d’abord dépendre de Lui dans tous les domaines de notre vie. On doit savoir se remettre à notre place. Parce que en sachant faire ça c’est là que Dieu nous aide et qu’Il nous utilises. Parce que si nous savons nous remettre à notre place alors nous sommes humble et nous sommes plus sensible à la voix de Dieu.

    Voyez plus
  3. Cet article est très fort, et me permet de vraiment prendre conscience que je dois veiller sur mon Salut, peu importe les situations, Mais rien ne doit prévaloir dans ma communion avec Dieu, ni même les responsabilités qu’ on peut avoir.

    Voyez plus
  4. « Elle pense que la position ou la responsabilité lui garantissent quelque chose »

    J’ai beaucoup pensé ça un moment que pour être bien il fallait être proche du pasteur, d’être célèbre, d’être appelé pour tel et tel chose sinon et bien j’étais frustrée 🙁 comme on dit au CAU c’est attaché ça :).

    Mais maintenant ça va mieux, c’est quelques chose que je combats chaque jour car je me dis devant Dieu je serais seule même les personnes les plus proches de moi (mari , enfant ) ne seront pas là.

    Donc je dois développer ma communion sur la arole de Dieu et confier.

    Voyez plus
  5. Je me rappel que maintes fois j’ai voulu résoudre beaucoup de problème par la force de mes bras, par ma position où ma soit-disante connaissance, j’étais tellement orgueilleuse que je pensais être juste et que Dieu allait me justifier ou résoudre…. Mise à part empirer cela m’a amener droit dans un mur. La dépendance de Dieu, j’ai eu beaucoup de mal à l’acquérir mais une fois que j’ai brisé mon orgueil et à force de découvrir LES MILLIONS d’erreurs en moi, imperfections, failles, faiblesses, péchés, j’ai réalisé que sans Dieu je n’allais jamais pouvoir m’en sortir. Grâce à Dieu, il a eu une énorme miséricorde envers moi – je ne peux que lui être reconnaissante

    Voyez plus
  6. Cet article est fort. Vivre dans une assurance faussée en croyant que nous pouvons tout réussir ou faire par nous-même. Dieu permet parfois qu’on réalise à quel point nous avons besoin de lui. Que toute seule, nous sommes si impuissante, insignifiante. J’aime être comme un « petit bébé » dans ses bras et non comme une grande dame arrogante. Parfois, être remis à sa place fait un bien fou.

    Voyez plus
1 2 3