QU’EST-CE QUE VOUS AIMEZ LE PLUS FAIRE? ( 3ème partie)

Viviane Freitas

  • 7
  • Avr
  • 2016

QU’EST-CE QUE VOUS AIMEZ LE PLUS FAIRE? ( 3ème partie)

  • 7
  • Avr
  • 2016

Nous continuons avec la question du mois: «Qu’est-ce que vous aimez le plus faire?» et nous avons déjà abordé deux thèmes qui ce rapporte à ce  sujet. Si vous n’avez pas suivi ces posts rapportés à l’Œuvre de Dieu, je vous conseille d’accéder aux links et de les suivre depuis le début.

« Alors l’Éternel dit: Mon esprit ne restera pas à toujours dans l’homme, car l’homme n’est que chair…” (Genèse.6:3)

Et pourquoi chair? Parce que la personne cherche son propre honneur. Veut que tout se passe bien, pour qu’elle se sente bien envers elle-même!

Et qu’est-ce qui arrive quand elle se sent bien?

Elle commence à exiger plus des autres; elle ne veille pas sur elle; elle se trouve «digne» d’une position… et quand une autre collègue la reçoit à sa place, elle se sent «victime d’une injustice», elle ne comprend pas. Après tout, la prétendue attention devait être totalement tournée vers elle.

Elle s’interroge: «Si j’étais en train de développer, pourquoi n’ai-je pas atteint cette position?; comment cette personne a obtenu cette responsabilité, si je suis meilleure qu’elle?!»

Ceci arrive lorsqu’elle pense qu’elle est digne de quelque chose ou qu’elle a le droit d’exercer une certaine fonction.

Lorsque je me sens bien avec mon travail, alors je me fais indépendante: «Je sais tout, j’ai le contrôle, je sais faire face à mon temps, je sais développer, etc.»

Je suis en train de «gagner» et je dois faire attention à tout ce qui me fait gagner, parce que cela n’est pas une bénédiction… La Bénédiction ce n’est pas ce que j’ai!

Preuve en est que Jésus a perdu tout et tous. Il est même resté seul, sans le Père. Et c’est tout ce qu’Il a perdu qui Lui a permis de revenir au Père et de S’assoir sur le trône. Et ainsi, devant Lui tout genou fléchit et toute langue Le confesse!

Le Père a fait cela quand le Seigneur Jésus a tout perdu, car Il a prouvé qui Il était. Il a perdu les «titres», Il est resté nu… mais face à tout cela, le pire de tout pour Lui fut de rester loin du Père!

Et Il «a perdu», non parce qu’il a commis une erreur, mais parce qu’il a seulement obéi! Si le Seigneur Jésus faisait ce qui Lui plaisait, Il n’allait pas mourir sur la croix par nous, car cela ne Lui était pas agréable de rester loin du Père.

Dieu ne va pas agir pour toujours en l’Homme, qui se satisfait des choses terrestres, qui prend pour lui ce que ses yeux convoitent.

Et face à cela, il a déjà donné la réponse à la question : Qu’est-ce que vous aimez le plus faire?».

La suite, la semaine prochaine…

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

8 comentários

  1. Ce message aussi m’a beaucoup parlé. Merci Madame!

    Voyez plus
  2. Plusieurs fois cela m’était déjà arrivé d’avoir ce genre de pensée  » mais pourquoi c’est pas moi qui ai obtenu ceci alors que je fais plus que cette personne »  » c’est injuste » Ect….. Parce qu’à mes yeux je faisais bien les choses et je « gérais » mais physiquement cela pouvait être le cas mais dans mon cœur absolument pas… On peut vite se « tromper » soi-même dans le « faire » car l’orgueil camoufle la réalité du cœur….J’ai pu aussi remarquer que se satisfaire à sa façon faire sa propre volonté n’est jamais suffisant, ce sentiment de « bien-être » est extrêmement éphémère, on accomplit sans se sentir accomplie et c’est bien triste – seul Dieu peut nous combler quand on s’en remet à lui. Merci pour l’article

    Voyez plus
1 2