L’invisible anxiété

Josiane Boccoli

  • 21
  • Août
  • 2015

L’invisible anxiété

  • 21
  • Août
  • 2015

Un jour, on m’a dit que j’étais anxieuse, ? à ce moment-là, j’ai pensé:

« Moi, anxieuse? »

Honnêtement, je ne pensais pas que je l’étais, mais j’ai appris à ne jamais refuser une opinion à mon sujet, écouter et réfléchir sur ce que les gens disent, cela me donne la condition de me voir avec d’autres yeux, de me voir de la façon que je ne me vois pas, et cela m’aide toujours.

Bien que je n’étais pas d’accord, j’ai entendu. Même si je ne me voyais pas ainsi, j’ai cherché à comprendre le raison du « Pourquoi » que cette personne pensait telle chose de moi.

Encore, sans accepter, lol, je regardais sur internet à ce sujet, ses racines, ses changements, je me suis vidée de moi-même, de mon «opinion», et j’ai demandé à Dieu de me montrer qui j’étais véritablement, si on me voyait comme ça, pour quelle raison je ne me voyais pas? Il y avait quelque chose d’erroné! ?

Après cet acte simple, mais tellement difficile, de me nier à moi-même, j’ai vu, et chaque fois plus je voyais plus, combien j’étais anxieuse!

L’anxiété vous apporte l’agonie, l’affliction, l’impatience, la peur, le manque de tranquillité, l’inquiétude, le désir intense de faire quelque chose, etc …

Souvent, nous faisons des erreurs, parce qu’on ne se connait pas, nous pensons que nous ne sommes pas telle chose, mais si nous nous arrêtons, écoutons et analysons, nous allons nous voir et à ce moment-là, nous pouvons changer.

Dès ce jour, j’ai vu l’anxiété en moi et cela se reflété en double sur mon fils, Gabi était ce que je n’aimais pas être, et maintenant? Comment résoudre ce problème?

J’ai dû changer! En me surveillant, j’au dû me calmer, m’entourer de certitudes, et commencer une nouvelle phase de façonner en lui, ce qui était façonné en moi-même.

J’arrive seulement à transmettre quelque chose à mon fils, que si cela fait partie de moi.

Chère maman, sans même réaliser, j’avais un problème pendant des années, et je le passait à mon fils. Quelque chose qui était mauvais, que me gênait, serait aussi présent dans la vie de mon fils et cela était inacceptable! Comme toute mère, je voulais juste apporter de bonnes choses à mon fils, alors ne perdez vos chances de devenir meilleure, arrêtez d’être difficile, ne pensez pas: « je suis né comme ça et je vais mourir comme ça! »

Profitez de vos opportunités et investissez en vous, valorisez les bons conseils qui vous feront évoluer, en plus d’être bénéficié, vous aiderez votre enfant à grandir sans vos erreurs.

Faites de votre enfant, une meilleure version de vous-même!

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2 comentários

  1. merci madame pour ce message edifiant lanxiete nous ne devons pas transmettre cette inquietudes a nos enfants mais plutot les encadres toujours dans la voie de DIEU

    Voyez plus
  2. Moi, je suis une personne qui n’accepte pas opinions des autres mais cette article ma fais réfléchir à propos de celà. Je dois changer cet attitude a moi de n’est jamais refuser une opinion à mon sujet, je dois écouter et réfléchir sur ce que les gens disent et mettre en pratique ce que et agréable pour ma vie spirituelle.

    Voyez plus