Le mal qui entre par les yeux

Andreia Petrucci

  • 22
  • Juin
  • 2015

Le mal qui entre par les yeux

  • 22
  • Juin
  • 2015

« Saül fut très irrité, et cela lui déplut. Il dit: On en donne dix mille à David, et c’est à moi que l’on donne les mille! Il ne lui manque plus que la royauté.Et Saül regarda David d’un mauvais oeil, à partir de ce jour et dans la suite.Le lendemain, le mauvais esprit de Dieu saisit Saül, qui eut des transports au milieu de la maison. David jouait, comme les autres jours, et Saül avait sa lance à la main. » 1 Samuel 18:8-10

Ce sont des mots qui rentrent dans le coeur, des attitudes qui déplaisent, des situations non résolues, des péchés non confessés, etc. N’importe lesquels de ces exemples, parmi tant d’autres, peuvent être mortelles pour le cœur devienne le centre des décisions. Et nous savons que lorsque le cœur décide … c’est une porte ouverte pour que le diable provoque toutes sortes de ravages. Et avec des conséquences graves et éternelles.

Cette semaine, grâce à une situation, j’ai vu clairement comment le diable travaille, en utilisant habituellement des circonstances sans un véritable sens, pour provoquer une spirale de sentiments complètement opposés à la foi rationnelle. Ce qui a commencé par un sentiment « déconfortable », par un mot mal placé, est devenu une bataille « féroce » contre la haine, la colère et l’amertume. Et ici, le chemin est devenu pratiquement irréversible. Pourquoi? Parce que l’aveuglement spirituel a dominé, a dominé sur toutes les valeurs, y compris la foi.

Saul a été aveuglé par la jalousie, la colère, la haine, entrant ainsi dans une étape accélérée vers sa propre destruction. Il était seulement une question de temps.

J’attire votre attention!

Ne vous laissez pas vivre avec aucun type de sentiment négatif, aussi insignifiant que cela puisse paraître. Ne laissez pas vos enfants ou la famille, nourrissent des «guerres» les uns avec les autres, à cause de jalousies, de vieux problèmes … Je l’ai vu arriver: Mères qui haïssaient un être cher, soit le mari, le père, la mère, et qui n’ont pas réussi à surmonter leur propre amertume, et l’ont transmise à leurs enfants, qui continuent à garder cette haine … Ne faites pas cela! Aussi mauvaise que la situation était, la pire des maux que cela fait, c’est à vous-même et à votre famille, si vous alimentez ces sentiments.

Résolvez ce que vous avez à résoudre, dépassez les vieilles haines et rancunes ou récente, peu importe, parce que le seul endroit où cela vous amènera c’est à la mort spirituelle.

Ne voulez-vous pas être «aveugle»? Alors gardez-vous et votre famille de ne pas tomber dans la tentation des «mauvais yeux», car ils ont la capacité «d’aveugler», même le «roi» le plus puissant.

Si tel est votre cas, aujourd’hui même, exposez cette situation devant Dieu et cherchez au plus vite votre responsable spirituel, votre pasteur, l’épouse d’un pasteur, bref, quelqu’un qui a l’autorité de vous aider et de vous suivre de la bonne façon.

Aucun de nous ne sait combien de temps nous avons, de sorte que le temps c’est maintenant!

Si vous avez déjà vécu une situation de ce genre, partagez avec nous vos expériences. Sûrement cela servira pour aider quelqu’un.

Dieu vous bénisse toutes. Dans la foi!

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

5 comentários

  1. Bonjour Mme Viviane

    Moi j’ai vécu la même chose avec ma cousine car nous avons eu des problèmes très grave dans la famille au point où je l’accusais d’avoir tué ma mère elle et moi on ne. Se parlais pas même avec ses enfants je ne parlais pas mais quand j’ai commencer à fréquenter le centre d’accueil jai apris ce qu’est le pardon et jai du pardonné aller ver elle parce que tout cela affectait les enfants et les autres membres de la famille. Maintenant tout va bien je prie pour elle je l’invite à l’église et je veux qu’elle sois bien.

    Voyez plus
  2. Ce message tombe bien car je suis actuellement dans cette situation. J’ai réalisé que j’avais un ulcère spirituellement. Plusieurs situations négatives sont arrivés au cours des derniers mois et je me suis sur – estimée. A chaque fois je me disais que c’est attaché et que mon coeur n’était pas atteint. Je priais même en faveur de ces personnes. Mais à aucun moment je n’ai reconnu devant Dieu ni devant qui que ce soit d’autre ce que je ressentais. Pas parce que je voulais le cacher mais parce que j’étais dans le déni total. A mes yeux cela n’avait pas d’impact sur moi,je suis devenu aveugle spirituellement sur ma propre condition. Et j’ai cessé de me développer même si je me pensais bien, je ne m’epanouissais même plus dans les choses que Dieu m’avait confié. C’est seulement à ce moment que j’ai cherché à savoir ce qui se passait, c’est seulement lorsque j’ai été totalement sincère devant Dieu en lui demandant de me délivrer que je me suis senti libre mais ce n’était pas assez. Cet ulcère spirituel n’a disparu totalement que lorsque j’en ai parlé à ma responsable. Je ne me suis jamais rendu compte avant aujourd’hui à quel point la confession délivre. Maintenant je me sens prête à avancer. Il faut vraiment veiller nul n’est à l’abri. Ça commence par un petit sentiment par ci, un petit sentiment par la et nous nous retrouvons piéger nous – même.
    J’ai appris durement mais grâce à Dieu pour cela.

    Brigitte-Paris

    Voyez plus
    1. C’est très dur pour ma part j’aimerais allée vers ses personnes et leur dire c’est du passer, c’est fini. Mais quand je c’est que part rapport à ma situation je vais me faire juger, critique ou autres j’ai vraiment envie d’améliorer ses conditions se vie avant de revenir vers eux. Mais en même temps je me dit si ton blocage de vie et du au fait que tu ne leur parle pas ?

      Voyez plus
  3. Merci pour ce message de foi.

    Voyez plus
    1. Je remercie pour ce conseil , quand je fais part j’ai rien à me reprocher parce que je l’ai fait avec sincère.

      Voyez plus