De Retour au Passé – 64ème Partie

Viviane Freitas

  • 6
  • Déc
  • 2016

De Retour au Passé – 64ème Partie

  • 6
  • Déc
  • 2016

La prière et la définition n’étaient pas momentanées. Non! Je vivais cela quotidiennement. J’arrivais à voir les choses de manière différente et même à veiller avec plus de facilité.

J’avais remarqué que lorsque j’avais quelque chose à résoudre, c’est-à-dire, à parler ou à orienter, je n’étais pas agitée ou anxieuse pour parler avec la personne.
Normalement, lorsque nous avons un problème, qui est sous notre responsabilité et que nous sommes la seule personne, qui peut prendre des mesures pour y faire face, nous sentons une certaine anxiété pour résoudre cela. Parce que cette responsabilité touche aussi votre égo.

Mais tout était sous contrôle. Le contrôle de la foi! Je me souviens d’une fois, je devais dire certaines choses à mon mari, par le biais desquelles je pouvais plus l’aider. Et il est venu à la maison et je lui ai dit que j’avais besoin de lui parler d’une chose importante. Il m’a dit: «Parle maintenant, parce que je dois partir pour l’émission de radio». Je lui ai dit: «Mimiu, je ne peux pas parler ainsi, à la hâte. J’ai besoin de temps.».

Plus tard, après avoir fait l’émission, il est venu me demandait ce que c’était. Comme il savait que cela le concernait, il voulait savoir vite ce que c’était. Et là, j‘ai pu lui parler avec esprit, sans émotion.
C’est intéressant, lorsque nous agissons la foi intelligente, elle ne nous apporte pas seulement des résultats momentanés, mais elle provoque des résultats de longue durée. Mes attitudes, mon contrôle émotionnel, ma vision, ma perception des choses, changent de façon intelligente. Et le plus intéressant, c’est la certitude qui nous accompagne à tout moment. Cette assurance qui ne se voit pas avec les résultats du côté externe, mais par ce qui arrive dans votre intérieur. Cette assurance qui ne vient pas de vous, mais de Dieu Lui-même.

C’est beau! Tout simplement beau! Celui qui dépend de Dieu, qui agit la foi, ne se sent pas seul. Il n’est pas désorienté. Il n’est pas dans l’incertitude ou dans la peur. Au contraire, ces difficultés font la personne aimer chaque fois plus et se rapprocher de Dieu. Tant et si bien, que peu importe l’atmosphère ou l’endroit dans lequel vous êtes ou les difficultés, qui existent autour de vous. La foi est quelque chose d’intouchable.

Série: De retour au passé

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*